Voyager responsable

Le tourisme ne doit pas être un poison pour les populations locales mais au contraire une bénédiction.

Les revers du tourisme de masse sont désastreux : perte de repères, de culture, changement de valeurs, accroissement des inégalités et création d’une situation de dépendance vis-à-vis du secteur.

C’est pour cela qu’un tourisme responsable, mesuré, développé avec une conscience sociale, économique et environnementale permet d’apporter des bénéfices partagés, où les populations locales sont les acteurs principaux et ne subissent pas les conséquences d’un tourisme commercial et arbitraire.

Le respect, l’échange et la rencontre sont des valeurs essentielles du tourisme durable. Il s’agit donc d’assurer une activité économique équilibrée et viable sur le long terme pour contribuer au développement économique et à l’amélioration des conditions de vie des communautés d’accueil, tout en respectant leur authenticité culturelle, leurs valeurs traditionnelles, et en préservant les ressources naturelles qui pourraient être impactées par l’activité touristique.

 

Le tourisme durable peut se décliner en plusieurs formes. On y trouve par exemple l’écotourisme, une forme de tourisme respectueuse de l’environnement et du bien-être des populations locales. Il se pratique exclusivement en milieu naturel et contribue à être une source financière viable pour les communautés d’accueil.

 

Le tourisme équitable est directement inspiré du commerce équitable : il permet une rémunération plus juste des communautés locales et contribue au développement durable de leur territoire d’accueil.

 

D’autre part, le tourisme communautaire est une forme de tourisme dans laquelle l’accueil des visiteurs et les activités proposées sont intégralement gérés par la population locale. Ce tourisme est plus particulièrement présent des les régions rurales plus pauvres, et les bénéfices sont reversés en quasi-totalité aux populations locales. Cet atout économique permet aux résidents de mettre en œuvre des projets bénéficiant à toute la communauté.

 

 


En tant qu’organisateur de voyage, KAYALA VOYAGE s’engage à :

 

  • une rémunération juste de ses collaborateurs
  • choisir ses collaborateurs pour leur forte implication sociale ou environnementale
  • avoir un impact nul ou réduit sur l’équilibre sociale et environnemental des communautés/familles collaboratrices.
  • s’engager pour un développement économique local juste et bénéficiant au maximum : ex. rotation des familles d’accueil du village pour logement/repas chez l’habitant
  • favoriser l’échange : les communautés/ familles collaboratrices sont parties prenantes des décisions/actions des activités touristiques proposées
  • collaborer uniquement avec des communautés/familles qui sont à l’initiative de l’idée et de la structure de développement d’une activité touristique qui leur bénéficie
  • choisir dans la mesure du possible des établissements hôteliers avec politique de réduction d’impact environnemental